La recherche dans le domaine des arts et de la création artistique

Annie Luciani
ACROE, Ministère de la culture
et de la communication

Laboratoire ICA, Institut National
Polytechnique de Grenoble
France

1. La recherche ou les recherches

Le mot « recherche » a toujours fait débat, dans ses rapports variés et multiformes à la connaissance, à la technologie, à l’innovation, à l’économie, à l’industrie. Il fait aujourd’hui une nouvelle intrusion dans les champs socioprofessionnels et les filières de formation aux métiers des arts et de la culture, en particulier via le nouveau schéma de l’enseignement supérieur, intitulé schéma LMD (licence, mastère, doctorat) ou 3-5-8, ou schéma de Bologne, schéma auquel les formations d’enseignements supérieurs des arts et de la culture sous tutelle du ministère de la culture sont invitées à se conformer. La raison invoquée en est l’alignement des diplômes au niveau européen, afin de faciliter la libre circulation des jeunes diplômés dans l’espace européen.

Or, comme tous les termes, le sens du mot « Recherche » doit d’être contextualisé, car ses significations et instanciations varient selon les diverses communautés socioprofessionnelles ou collectifs qui l’utilisent au quotidien.

Le mot « recherche » est couramment utilisé, sous une apparence simple et générique, dans le milieu socioprofessionnel de la recherche dite « scientifique et technique ». En ce qui concerne sa composante publique, ce milieu est organisé au niveau de l’Etat, par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, ministère institutionnellement en charge des universités et de certains organismes de recherche nationaux (CNRS, INSERM, INRIA, INRIA, etc.. Or là déjà, deux distinctions doivent être effectuées :

Please Register or Log in to view the full article