De la matière réelle à la matière simulée : De nouveaux champs ouverts aux arts visuels par les technologies de la transduction et de l’information. Vers un art visuel dynamique et instrumental

Annie Luciani
ACROE, Ministère de la culture
et de la communication

Laboratoire ICA, Institut National
Polytechnique de Grenoble
France

Résumé / Abstract
Le contexte des analyses proposées est celui des mutations des objets et des processus de création dans le domaine des arts plastiques et des arts visuels, sous l’impact des technologies contemporaines des représentations électriques et informatiques.
En effet, les arts visuels sont de toute évidence liés à la technique. Or les techniques ne sont jamais neutres. Elles encodent des concepts, des formes de pensée, des formes d’expérimentation et elles font partie intégrante de l’œuvre et des processus de sa création.  Qu’en est-il alors des chocs et des secousses conséquentes à l’apparition des technologies de l’information ?
Dans une première partie, ce texte tente de tracer un parcours montrant en quoi différents concepts caractéristiques des technologies de l’information, de la communication - et je tiens à rajouter ici un terme absent et qui tient une grande place dans les analyses présentées ici - de la sensorialisation, bouleversent des préoccupations dans les arts plastiques et visuels aussi fondamentales que celles de la forme, du support ou de la matière.
Puis dans une deuxième partie, je m’attacherai à démontrer en quoi les technologies de la simulation, avec en particulier la notion nouvelle de matière simulée et d’interaction gestuelle et multisensorielle, ouvrent de nouveaux champs aux arts plastiques et aux arts visuels, avec en perspective l’introduction du temps et de l’instrumentalité comme un au-delà de la forme pure.

Please Register or Log in to view the full article