Amplitude

AMPLITUDE
Performance scénique
– Voix off – vidéo
Daniel Barthélemy, Lisa Denker, Annie Luciani
Production : © ACROE 2011
Voix-off : Annie Luciani
Vidéo : Chani Luciani-Cadoz
Son : Martin Dutasta

AMPLITUDE est couplée à l’installation interactive

GESTE REEL sur MATIERE SIMULEE
Installation rétroactive multisensorielle
Annie Luciani, Jean-Loup Florens


AMPLITUDE

AMPLITUDE est une pièce d’une durée d’une quinzaine de minutes, qui sera projetée et jouée régulièrement sur les lieux de l’installation, pour quinze à vingt spectateurs par séance.
Elle consiste en une transcription textuelle et une réinterprétation gestuelle d’une expérience ainsi vécue. Une voix-off reprendra, hors contexte, des extraits de paroles prononcées pendant une expérience, pendant qu’un danseur cherchera, par le jeu libre de ses mains amplifié par une projection sur écran, à ressentir lui même et à faire ressentir au spectateur l’intimité du rapport de la personne avec ces objets inédits, dont il n’avait au préalable aucune connaissance, qu’il découvre et peut-être ne connaîtra jamais.

« Ah ! …. Je ne trouve pas de contours. … C’est curieux… Ce que je ressens ce sont plus  des vibrations, … Enfin, pas vraiment car ici, je trouve des appuis, des résistances, un peu comme si j’explorais une pièce dans le noir … Mais, c’est comme si ces appuis n’étaient pas orientés de la même façon dans l’espace … Comme si ils étaient mouvants, comme si ils se déplaçaient … »
« On ne peut jamais véritablement rester contre ou sur les choses que l’on sent, c’est extrêmement,…c’est extrêmement ténu, …  on passe toujours plus ou moins dessous, là je suis un peu dessous ou un peu … Ou un peu dessus … comme si la chose était mobile, glissait devant ma main ou sur la main … »
« Ah ! Je n’arrive pas à associer ce que je vois  … et ce que je touche… c’est comme si j’avais par la main, par le toucher, une relation avec un objet physique… et il y a une autre relation entre ma main et l’image … avec  l’image d’une chose que je tire, que je pousse ou que je traîne ... et qui n’est pas la même que la chose que je sens physiquement … »

Vidéo disponible sur le DVD Ambiant Creativity.

Contact :
Annie.Luciani@imag.fr, Daniel Barthélemy: hibris.synthese@free.fr, lisa.denkler@aliceadsl.fr


QUESTIONNEMENTS SENSORIELS

Les scènes virtuelles explorent des questions plus problématiques qu’il n’y paraît dans notre rapport sensoriel au monde:

L’exploration multisensorielle d'une matière et de contours
• Perçoit-on réellement des choses, ou des interactions ?
• Peut-on distinguer clairement entre un « touchant » et un « touché » jusqu’à parler de manière certaine des propriétés du « touché » telles que dureté, mollesse, présence, fugacité …etc

La mise en question de l'alternative contact – non contact
• Le contact se décompose-t-il simplement en deux états « contact et non contact » ? ou bien la phase contact dilue-t-elle la dualité «toucheur et touché »?
• Dans ce cas, que se passe-t-il lorsque le toucheur et le touché ne font plus qu’un ?

Frotter: une question de grain ou de glissement sur une surface ?
• Est-on vraiment capable d’exprimer la nature d’un toucher ? S’agit –il plutôt de forces, celles que l’on exercerait, donc d’un soi ? ou de grains en tant que propriétés de la surface, donc de l’autre ?
• Comment se fait-il que lorsque l’on parle de la friction, on est amené à invoquer le son, même lorsque celui-ci est absent?


Annie Luciani, Daniel Barthélemy
Le 18 février 2010